skip to Main Content

La Commission européenne invite les citoyens et les organisations à donner leur avis sur les projets visant à stimuler la réparation et la réutilisation. La Commission a mis un certain nombre d’idées sur papier. Elle veut maintenant savoir si ceux-ci correspondent aux opinions et aux souhaits du public européen.

Avec ces projets, la Commission espère encourager les consommateurs à faire réparer plus souvent les biens cassés et à acheter plus souvent des biens réparés. Elle veut également encourager les producteurs à concevoir des produits qui durent plus longtemps et qui sont faciles à réparer. Elle veut décourager la consommation non durable. Ainsi, la Commission souhaite contribuer à la construction d’une économie circulaire.

Donnez votre avis !

Voulez-vous donner votre avis ? Commencez donc par lire les projets. Vous pouvez donner votre avis jusqu’au 5 avril 2022 sur le site web de la Commission européenne.

Lire plus

Cet article comporte 0 commentaires

  1. Je suis responsable d’un Repair Café, nous réparons de l’électroménager déposé en Mairie.
    Cette solution avec ramassage hebdomadaire permet de réparer très très vite et d’avoir presque tout à portée de main, et ce pour que le demandeur ne soit pas enclin à racheter de suite un autre appareil.
    Par contre apprendre à réparer à la population, c’est presque impossible: ce n’est pas parce qu’ils ont assisté à la réparation d’un appareil qu’ils sauront dépanner!
    POUR VISER PLUS HAUT, nous proposons aussi de nous déplacer à domicile pour dépanner LAVE_VAISSELLE,
    LAVE-LINGE, car les gens achètent du neuf si un dépannage dépasse 70 €! (m.o gratuite évidemment)
    C’est inscrit dans la mentalité collective (par les hypermarchés )que ces appareils sont « jetables »
    mais il faudrait revoir les législations pour exonérer de toutes taxes et cotisations pour que des professionnels puissent réparer ces appareils qui représentent peut-être le plus gros gâchis, pas pour les porte-monnaie mais pour l’ENVIRONNEMENT!

  2. Bonjour, comment se fait-il qu’il n’y ait aucun Repair Café dans la Manche. Quand nous étions en activité à Tourlaville -50 Manche- déjà nous étions les derniers. Et nous avions de la clientèle et beaucoup de demandes.
    Nous avions beaucoup de mal à recruter. Les écoles manquent ou trop éloignées.
    Ce serait bien que quelqu’un démarre un Repair Café.
    Ce serait une bonne chose.
    Cordialement. Catherine LALOUELLE

Commenter

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back To Top